Measure for Measure

The combined installations of the Measure for Measure project explore the perception of time, space, mass dimensions. The One Meter, One Gram and One Minute, are artistic and scientific ventures exploring universal units as notions used daily by individuals to grasp the world around them. The project surveys subjective measures through encounters with participants across countries and cultures and is by definition in constant evolution. The subjective measures are simultaneously an expression of individuality and a meeting point amongst people sharing a reference. Each installation finds an expression corresponding to its measure. Together, they reflect the multidimensionality of the intimate world. Measure for Measure represents the links between individuals and values the differences between them.

This project was initiated in the framework of an art and science initiative together with Dr. A. Lindner (French national biomedical institute; INSERM & Paris Descartes University)

 

“If I want to mix a glass of sugar and water, I must, willy-nilly, wait until the sugar melts. This little fact is big with meaning. For here the time I have to wait is not that mathematical time which would apply equally well to the entire material history of the material world, even if that history were spread out instantaneously in space, It coincides with my impatience, that is to say, with a certain portion of my own duration, which I cannot protract or contract as I like. It is no longer something thought, it is something lived. It is no longer a relation, it is an absolute. What else can this mean than that the glass of water, the sugar, and the process of the sugar’s melting in the water are abstractions, and that the Whole within which they have been cut out by my senses and understanding progresses, it may be in the manner of a consciousness?”

Henri Bergson, Creative Evolution (1911) tr. Arthur Mitchell, Henry Holt and Company

 

 

Les trois installations de Measure for Measure, One Meter, One Gram et One Minute constituent un projet artistique et scientifique qui explore la perception des unités de mesure universelles (mètre, gramme, minute) comme notions utilisées au quotidien par les individus dans la compréhension du monde qui les entoure. Il consiste à relever les mesures subjectives au fil de rencontres avec des participants de cultures et de pays différents. Measure for Measure est par définition en constante évolution. Les mesures subjectives peuvent être comprises à la fois comme l’expression de la spécificité de chacun et comme le lieu de rencontre de l’ensemble des individus partageant une même référence. Chaque installation trouve une expression correspondant à sa mesure. Toutes ensemble, elles reflètent la multidimensionnalité de nos mondes intérieurs. Measure for Measure représente les liens entre les individus à travers l’évaluation et la valorisation de leurs différences.

Ce projet a été conçu dans le cadre d’une initiative d’art et science avec  Dr. A. Lindner (INSERM & Paris Descartes University).

 

Si je veux me préparer un verre d’eau sucrée, j’ai beau faire, je dois attendre que le sucre fonde. Ce petit fait est gros d’enseignements. Car le temps que j’ai à attendre n’est plus ce temps mathématique qui s’appliquerait aussi bien le long de l’histoire entière du monde matériel, lors même qu’elle serait étalée tout d’un coup dans l’espace. Il coïncide avec mon impatience, c’est-à-dire avec une certaine portion de ma durée à moi, qui n’est pas allongeable ni rétrécissable à volonté. Ce n’est plus du pensé, c’est du vécu. Ce n’est plus une relation, c’est de l’absolu. Qu’est-ce à dire, sinon que le verre d’eau, le sucre, et le processus de dissolution du sucre dans l’eau sont sans doute des abstractions, et que le Tout dans lequel ils ont été découpés par mes sens et mon entendement progresse peut-être à la manière d’une conscience ?

Henri Bergson, l’Evolution créatrice, chp. 1, les corps inorganisés, PUF, première édition 1907, 11ème édition 2009

Back to top